15 ans et 1 milliard de litres d’huile récupérés

22 février 2021

15 ans et 1 milliard de litres d’huile récupérés

Il va sans dire que l’année 2020 aura été marquante pour chacun d’entre nous. En parallèle avec les changements et l’adaptation nécessaire en raison de la situation, la Société de Gestion des huiles Usagées (SOGHU) a célébré ses 15 ans l’année dernière. Alors qu’un retour progressif vers la vie normale est à l’horizon, l’association s’apprête à franchir un événement marquant de son histoire : 1 milliard de litres d’huile récupérés.

Bien que le télétravail ait gagné en popularité, diminuant la circulation sur les routes du Québec, l’industrie du transport a quant à elle connu un achalandage l’année dernière. La SOGHU a donc maintenu ses opérations. Grâce à l’aide de ses partenaires, quelques 40+ millions de litres d’huile ont été récupérés en 2020. Ces volumes représentent 16 piscines olympiques. C’est donc avec fierté et en toute confiance que l’association peut prédire qu’elle franchira en 2021 la barre des 1 milliard de litres d’huile récupéré depuis le début du programme en 2005, soit l’équivalent de 400 piscines olympiques. Par l’entremise de ses partenaires, la SOGHU assure aussi la gestion des glycols (antigels), contenants d’huile et de glycol (antigel), filtres à huile ainsi que les contenants de lubrifiants en aérosol. Depuis sa fondation, la SOGHU a d’ailleurs récupéré et donné une deuxième vie à plus de 30 millions de kilos de contenants de plastiques. À titre indicatif, la tour Eiffel a un poids de 7.3 millions de kilos.

En plus d’offrir une solution aux entreprises qui génèrent ces produits contaminants, la SOGHU offre aussi à la population québécoise une solution simple et sécuritaire. Un réseau de plus de 1 150 points de dépôts où rapporter gratuitement leurs produits contaminants est à la disposition du public. Il suffit simplement de se rendre au soghu.com et d’utiliser le localisateur de points de dépôt afin de trouver les options à proximité.

Hormis la participation de ses partenaires, le bon fonctionnement de la SOGHU repose aussi sur la notoriété du programme. L’association continue donc ses efforts de sensibilisation afin de faire connaître son programme au public. C’est dans cet esprit qu’est née la collaboration entre la SOGHU et le Réseau CFER. Ce partenariat a davantage pour but d’apporter une visibilité au programme afin d’augmenter la participation du public. Comme la SOGHU le dit si bien : « Travaillons ensemble pour la planète ».