Éco-Peinture et ses partenaires : une collaboration gagnante

10 février 2015

Éco-Peinture et ses partenaires : une collaboration gagnante

C’est avec optimisme qu’Éco-Peinture entame la nouvelle année et vous souhaite ses meilleurs voeux pour 2015. Bien que 2014 fût une année marquée par un ralentissement économique influençant par le fait même les ventes de peintures de nos membres, le programme de récupération de la peinture a connu quant à lui une année des plus performantes. Estimant que les résultats finaux de 2014 surpasseront ceux de l’an dernier, nous pouvons déjà dire que la quantité de peinture et de contenants récupérés allant au-delà des 6,2 millions de kilos de 2013 dépassent largement les attentes et démontrent que les efforts de sensibilisation de notre organisme portent leurs fruits. Nous désirons d’ailleurs remercier tous nos partenaires sans qui ces résultats seraient impossibles.

Des acteurs clés pour Éco-Peinture

Les municipalités et les détaillants en quincaillerie et en peinture font justement partie de ces partenaires qui ont un rôle important à jouer dans la récupération de la peinture. D’abord en s’identifiant comme point de dépôt, ce sont eux qui nous permettent de proposer aux citoyens un réseau à l’étendue de la province offrant à ces derniers la possibilité de rapporter gratuitement leurs restants et leurs contenants de peinture. Mais le programme de récupération de la peinture ne peut malheureusement pas accepter tout produit rapporté puisqu’il vise exclusivement les peintures et produits architecturaux. C’est là que les partenaires interviennent : ils doivent s’assurer que les produits rapportés sont bien acceptés par le programme et dans le cas contraire, diriger la personne au bon endroit pour récupérer ou faire récupérer son produit.

La formation, un incontournable en 2015

Il peut parfois s’avérer laborieux pour nos partenaires de différencier les produits acceptés des produits refusés, par exemple de distinguer une peinture industrielle d’une peinture latex résidentielle. C’est pourquoi au cours de la dernière année, nous avons conçu des outils afin de les aider dans cette tâche, entre autres un portail de formation accessible en tout temps via l’extranet de notre site web au www.ecopeinture.ca/extranet. Ce portail comprend une vidéo dynamique, de courte durée, qui résume bien les consignes importantes du programme d’Éco-Peinture. Un quiz est également à compléter en ligne et permet de valider instantanément si l’information a été bien comprise. Finalement, le guide de la récupération est disponible et peut être téléchargé rapidement, puis imprimé.

Déjà en 2014, près de 500 employés travaillant au sein d’écocentres, de bureaux municipaux, de quincailleries ou de magasins de peinture ont pu compléter la formation. Nous comptons sur la prochaine année pour poursuivre cette belle lancée et mettre la formation de l’avant afin qu’elle soit utilisée le plus possible par les municipalités et les détaillants. Nous sommes persuadés que l’information qu’elle transmet permettra de poursuivre la diminution de la quantité de produits non acceptés récupérés dans notre réseau et sensibiliser davantage les employés à la bonne gestion du programme.