DES HABITUDES « VERTES » POUR LA PEINTURE EN 2014

10 février 2014

DES HABITUDES « VERTES » POUR LA PEINTURE EN 2014

L’arrivée de la nouvelle année 2014 a probablement entrainé pour plusieurs la prise de résolutions. Cette année, lors des rénovations, pensons à introduire quelques « résolutions vertes » dans notre liste. Parce que rénos dit bien souvent peinture, voici quelques pistes de réflexion pour de petits gestes à poser qui peuvent faire une différence. Car bien que nous aimions avoir de belles couleurs sur nos murs, nous pouvons faire certains choix et développer des habitudes qui minimiseront les impacts sur l’environnement.

R pour réduction.

Réduire notre consommation est à la base d’une bonne gestion de nos matières résiduelles. Avant d’acheter la peinture nécessaire aux travaux, il faut penser à prendre les mesures des surfaces à peinturer. Il sera ainsi plus facile en magasin de déterminer la bonne quantité à acheter et d’éviter les gaspillages.

Les restants : on les récupère ou on les conserve, mais on ne les jette pas!

Il reste de la peinture dans les contenants? Si vous désirez la conserver en pensant qu’elle peut vous être utile pour les retouches, assurez-vous de laisser vos restants dans leur contenant d’origine. Ne transvidez pas votre peinture dans un pot en verre ou en plastique. La peinture n’aime pas le contact avec la lumière. Et parce qu’elle n’aime pas non plus le contact avec l’air, vous pouvez déposer une pellicule plastique sur le reste de peinture dans le cas où le pot est presque vide. Sinon, assurez-vous de bien fermer votre couvercle en enlevant les résidus de peintures qui se trouvent en bordure et retournez votre contenant sur son couvercle. Cela évitera qu’une pellicule se forme sur le dessus de votre peinture.

L’étiquette sur votre contenant de peinture s’est décollée, s’est déchirée, vous l’avez enlevée? Prenez soin d’identifier votre pot. Cela sera utile quand viendra l’étape de la récupération puisque les gens à qui vous rapporterez votre pot pourront l’identifier adéquatement.

Si vous ne voulez pas conserver vos restes de peinture inutilement, ne les jetez pas aux ordures. Il y a plus de 1 200 dépôts ouverts au public à travers la province qui ont été mis en place pour assurer la récupération de vos restants de peinture. Il y a probablement un écocentre ou une quincaillerie près de chez vous qui reprendront vos peintures. Il vous suffit de consulter la liste des points de dépôts sur notre site Internet au www.eco-peinture.com/ou-aller-porter.html

Faire le bon choix.

Il y a toute une panoplie de produits sur le marché destinés aux travaux de peinture, que l’on retrouvera sous différentes marques, toutes aussi bonnes les unes que les autres. La plupart offrent même des gammes de produits et de peintures réduisant l’impact sur l’environnement. Peintures recyclées, teintures recyclées, peintures faibles en COV ou sans COV, peintures naturelles, voici des exemples qui cette année, pourraient bien se glisser dans vos choix.

Et les contenants vides?

Bonne nouvelle : ils se récupèrent aussi! 100 % recyclables, les contenants de peinture vides peuvent être récupérés par le biais de la collecte sélective si la municipalité le permet, ou dans les écocentres et tous les points de dépôt d’Éco-Peinture. Alors avant de jeter un pot de peinture, on y pense à deux fois! Il faut plutôt s’assurer que le contenant est complètement vide et laisser sécher l’intérieur du contenant et du couvercle. On peut ensuite en disposer.

Ces gestes sont quelques exemples d’habitudes à intégrer dans la rénovation, mais ils peuvent aussi être intégrés dans plusieurs activités de notre quotidien. De plus, il y a plusieurs façons originales de s’assurer qu’un déchet n’en soit pas un. Par exemple, vous pourriez donner une deuxième vie à votre contenant vide et en faire un contenant pour mettre vos outils. Alors cette année, usez de créativité et mettez du vert dans vos habitudes de vie!